Et vous, que feriez vous si l’argent ne comptait pas ?

Rêve générale

Si vous étiez libre de vivre comme vous l’entendez, en dehors de toute contrainte financière, à quoi ressemblerait votre vie? Je vous invite à un voyage en aller simple dans le champ des possibles : celui du revenu de base.

Taxez-moi d’utopisme, d’optimisme invétéré ou même de folie pure si le cœur vous en dit : pour moi, les étiquettes ont leur place sur les pots de confiture, pas sur les rêves des humains. Je crois qu’il faut savoir s’extirper du quotidien, des défaillances observées de notre société, et retrouver un espace de rêve où s’échafaudent les réalités de demain.

Penser notre liberté est encore un luxe

Si la crainte de manquer d’argent ne vous tenaillait plus, à quoi emploieriez-vous l’énergie ainsi dégagée ? Si vous ne dépendiez plus d’un salaire pour vivre,  seriez-vous où vous êtes actuellement, et auriez-vous les mêmes activités ?

Cette vidéo nous invite fort brillamment à suivre ce raisonnement jusqu’au bout et à s’émanciper de la dictature du travail contraint :

Au fond, la question soulevée est de savoir si nous vivons sous le couperet du prochain loyer, ou si nous avons la possibilité d’orienter notre existence dans la direction de nos talents et de nos convictions. C’est en fait poser la question du « pourquoi ? ».

Parce que nous sommes conditionnés par les discours alarmistes et les schémas sociétaux rigides, penser cette liberté est encore un luxe. À la sortie du lycée, combien renoncent à leurs aspirations profondes, sacrifiées à l’autel des exigences du fameux marché du travail ? Combien voient leurs talents et leurs savoirs dénigrés pour ne pas avoir trouvé grâce aux yeux des employeurs ? Combien encore, se sentent obligés de conserver un emploi qui les mine de l’intérieur, parce qu’on leur fait croire qu’ils sont parmi les privilégiés ? Ce sont autant de rendez-vous manqués avec l’épanouissement de chacun.

Cette série de points d’interrogation serait vaine si nous nous en tenions là. Au lieu de ça, prenons le temps de nous réapproprier le futur.

Réinventer le futur : mode d’emploi

La poursuite de la sécurité matérielle oriente la plupart de nos décisions, à commencer par les études et la profession choisie (ou subie). Au fil du temps, il devient difficile de se projeter au-delà de ce carcan.

carcan travail

Je vous propose aujourd’hui de tenir la barre de votre propre navire et de braver  l’océan des alternatives. Imaginez un monde où le souci de l’argent ne serait plus au centre de vos préoccupations.

Peut-être seriez-vous poète, inventeur, voyageur au long cours, père/mère de famille, ou tout cela à la fois. Peut-être choisiriez-vous à nouveau le même parcours ! La réponse vous appartient mais une chose est sûre: vous mèneriez une vie riche de sens et riche de sa valeur au sein de votre communauté.

Pour que l’avenir ressemble plus à ce fabuleux tableau imaginaire qu’à la noirceur des plans d’austérité annoncés, il est impératif de remodeler les fondements de la société.

Un pas dans la bonne direction

L’instauration du revenu de base universel et inconditionnel n’éliminera pas d’un coup de baguette magique tous les problèmes auxquels nous sommes confrontés. Cependant, en rétablissant l’autonomie de chaque personne et en reconnaissant la valeur de chaque individu, il contribuera à faire de vous et moi des acteurs à part entière du processus de décision. Nous aurons alors bien plus que nos rêves pour créer un monde plus beau.

Oui, il est permis d’être optimiste, même « en temps de crise ». Il est même permis de croire que l’Homme, une fois libéré, déploiera ses trésors de créativité pour façonner un autre futur, plein de promesses.

Alors fermons les yeux un instant pour faire jaillir de notre imaginaire le monde des possibles. Nous risquons fort d’en sortir bouleversés, j’en conviens, mais le jeu en vaut bien la chandelle.


Crédit photo: AttributionNoncommercialShare Alike grapelli PaternitéPas d'utilisation commercialePas de modification Kuzeytac

À propos de l'auteur : Marie-Laure Le Guen

Blogueuse, traductrice pour Global Voices, citoyenne à tendance engagée. Twitter: @hardcorekancil

Articles Similaires

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié Les champs obligatoire sont marqué de *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Signez la pétition Avaaz

Déjà signatures

Et vous, qu'attendez-vous ?

Je signe en ligne !

Abonnez vous à notre lettre d’information

* indicates required