Kenya : les dons sans conditions démontent les stéréotypes

2620808675_5bb927b730_z

Une nouvelle organisation à but non lucratif basée dans le Massachusetts, GiveDirectly, transfère des dons aux Kényans pauvres de manière inconditionnelle.

Article initialement publié en anglais sur le site binews.org, traduit et adapté par Damien Vasse.

Selon GiveDirectly, leur modèle de dons est basé sur un processus simple en quatre étapes :

  1. Vous faites un don via notre site web.
  2. Nous localisons les ménages pauvres au Kenya.
  3. Nous transférons votre don par voie électronique sur le téléphone portable du destinataire.
  4. Le destinataire utilise le don pour poursuivre ses propres objectifs.

Aucune condition ou restriction n’est imposée au bénéficiaire. L’organisation a été fondée en 2008 par quatre étudiants de l’Institut de Technologie du Massachusetts (MIT) : Paul Niehaus, Michael Faye, Rohit Wanchoo et Jeremy Shapiro. GiveDirectly a été révélée en 2012 et a récemment reçu une subvention pour s’étendre au-delà du Kenya.

Amélioration des conditions de vie

Selon un article paru récemment dans la revue Atlantic Monthly, les premiers résultats des transferts semblent extrêmement positifs. Alors que le stéréotype populaire sur les pauvres est qu’ils vont dépenser l’argent qu’ils reçoivent pour de l’alcool et de la prostitution, l’article raconte :

les bénéficiaires dépensent leurs paiements principalement pour de la nourriture et pour des améliorations de leur logement qui peuvent grandement augmenter leur qualité de vie, telle que l’installation d’un toit de tôle résistant aux intempéries. Certaines familles ont investi dans des entreprises profitables, comme l’élevage de volaille, l’agriculture ou la vente de vêtements, de chaussures ou de charbon de bois.

La possibilité de fixer ses propres priorités

Bien que le site de GiveDirectly ne fasse aucune mention du revenu de base, les organisateurs se disent inspirés par « une abondance de preuves sur les effets positifs des transferts de fonds » et leurs valeurs sont similaires à celles qui soutiennent habituellement le revenu de base.

Par exemple, le site web compare leurs valeurs à ce qu’ils appellent « la norme [des valeurs] du milieu » (c’est-à-dire les valeurs de la plupart des organismes de bienfaisance œuvrant en Afrique) ; pour la valeur « respect », le site indique :

Norme du milieu : Charger des experts de décider ce qui est le mieux pour les pauvres sur la base d’une évaluation de leurs besoins ou d’une idéologie personnelle.

Notre standard : Donner aux pauvres la possibilité de fixer leurs propres priorités.

Un concept qui a convaincu Matthew Yglesias, chroniqueur de Slate.com:

J’en suis venu à penser que transférer directement de l’argent aux personnes dans le besoin est l’outil le plus sous-estimé pour lutter contre la pauvreté .

Vous pouvez suivre l’actualité de ce projet sur le blog de Give Directly.


Article initialement publié en anglais sur le site binews.org - Traduction de Damien Vasse

Crédit photo: Attribution Eric Hersman

La Rédaction

À propos de l'auteur : La Rédaction

L'équipe éditoriale de revenudebase.info

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié Les champs obligatoire sont marqué de *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Signez la pétition Avaaz

Déjà signatures

Et vous, qu'attendez-vous ?

Je signe en ligne !

Abonnez vous à notre lettre d’information

* indicates required