Nouvelle Donne veut verser un revenu de base en ‘euro-francs’

nouvelle-donne

Dans le cadre de la campagne pour les élections européennes, la jeune formation politique ‘Nouvelle Donne’ a annoncé hier sa volonté de mettre en place une forme de revenu de base dans une monnaie complémentaire nationale : l’euro-franc.

Le récent parti politique Nouvelle Donne, initié par Pierre Larrouturou et le Collectif Roosevelt, vient de faire un pas discret vers le revenu de base en avançant, dans son programme mis en ligne hier, une idée reprise de l’économiste Yoland Bresson consistant à verser un revenu d’existence en euro-francs.

Vous avez dit « euro-francs » ? L’idée est à la fois originale et radicale. Partant du constat que « l’économie réelle manque de monnaie, comme le corps peut manquer d’oxygène », et que les statuts actuels de la Banque Centrale Européenne (BCE) empêchent toute relance monétaire digne de ce nom, Nouvelle Donne propose de contourner cet obstacle en demandant à la Banque de France de réintroduire une monnaie nationale, sans pour autant sortir de l’euro.

Ce qui importe surtout, c’est que cette monnaie serait injectée directement dans l’économie réelle, par le versement mensuel de 150 euro-francs sur le compte bancaire de chaque citoyen. Autrement dit, par une forme de revenu de base inconditionnel par création monétaire tel que le proposent d’autres économistes, mais limité aux citoyens de plus de 20 ans.

« Ce sera une monnaie à parité fixe : 1 euro-franc = 1 euro. Elle sera inconvertible, inutilisable pour l’achat d’actifs financiers et de biens immobiliers » précise le parti politique, qui estime que cette proposition est juridiquement possible. En d’autres termes, cette monnaie ayant cours légal, chacun pourrait l’utiliser pour consommer dans les magasins en France, mais aussi pour payer son loyer ou ses impôts. En revanche, impossible d’investir dans la finance ou l’immobilier avec ses euro-francs, ni encore d’aller les dépenser à l’étranger. Nouvelle Donne argumente :

Des milliers d’entreprises et de citoyens utilisent déjà avec succès des monnaies complémentaires au niveau local. L’euro-franc sera une monnaie locale « nationale » et « supplémentaire » qui, sans porter préjudice à nos partenaires, pourra soulager directement les Français, avec un vrai potentiel de relance sur l’activité économique réelle.

Autre avantage évident de cette proposition : elle réduirait l’extrême pauvreté. En effet, malgré son faible montant, ce revenu de base versé en euro-francs n’impliquerait aucune diminution des prestations sociales existantes, du moins à court terme. Il serait donc tout à fait possible de cumuler ce revenu de base en euro-francs avec le RSA, des allocations chômages, ou autres dispositifs de solidarité.

Quel seraient les conséquences d’une telle stratégie au niveau européen ? Nouvelle Donne n’exclut pas que cette solution fasse tâche d’huile : des pays comme l’Espagne ou la Grèce auraient tout aussi intérêt à compenser les contraintes actuelles du système monétaire européen en instaurant une monnaie nationale.

Reste un bémol majeur : lorsque la zone euro sera stabilisée, Nouvelle Donne prévoit que de telles monnaies complémentaires seraient amenées à disparaître. En sera-t-il de même pour le revenu de base ?

La Rédaction

À propos de l'auteur : La Rédaction

L'équipe éditoriale de revenudebase.info

Articles Similaires

37 commentaires

  • irenka

    Apr 24, 2014

    Reply

    Vous croyez à cet enfumage ? Qui les autorisera à utiliser leur planche à billets ? Ce revenu supposé du futur éloigné ne sera pas versé tant qu’il n’y aura pas cette fameuse monnaie.
    Etes vous un blog sérieux pour écrire cela ?

    • Twip

      Apr 24, 2014

      Reply

      Pour ma part j’observe l’émergence de ce mouvement, et ses propositions, avec prudence mais curiosité. Ici, l’idée me paraît intéressante même s’il y a des points à préciser et à discuter. Je ne comprends pas la virulence du commentaire ci-dessus : qu’aurait-on le droit de proposer pour sortir du carcan actuel sans s’attirer vos foudres ?

    • VictorL

      Apr 24, 2014

      Reply

      Qui nous autorisera? Quelle autorisation? La banque de France n’a pas perdu son pouvoir de création monétaire…

    • Dokho

      Apr 24, 2014

      Reply

      vous trouvez que les propositions des autres partis sont plus réalistes ? La difficulté sera de faire changer les mentalité. Quand un autre (ou plus) parti parle de supprimer le smic, cela paraît sérieux…

  • justome

    Apr 24, 2014

    Reply

    pour mieux comprendre à la fois le revenu de base (bouclier vital) et l’euro-franc (qui n’a rien à voir avec un retour au franc !)

  • irenka

    Apr 24, 2014

    Reply

    Un jour … cela fera 150francs-euros, en conversion légale 22€.
    Faites pas rigoler ! Même les anti européens n’ont pas avancé une ineptie pareille.

    • julien dourgnon

      Apr 25, 2014

      Reply

      A ma connaissance ( voir le site de ND), l’€-franc est à parité fixe, 1 pour 1. Pas de dévaluation possible. €-franc est une monnaie de consommation. Cela rejoint la proposition qu’avait faite l’économiste Jeanneney: en période de déflation, il faut injecter de la liquidité dans l’économie réelle.

  • Tiro

    Apr 24, 2014

    Reply

    J’adore les commentaires. ce sont les mêmes que les vieux paysans de par chez moi, dès qu’on propose un nouveau truc c’est « Ô marchera pô c’t’histoire, ô marchera pô ». Toujours entrain de râler ,toujours critiquer, mais ne jamais proposer… ö marchera pô c’t’histoire, ô marchera pô !

    • Patrice Vernet

      Jun 03, 2014

      Reply

      Je suis sûr que les vieux paysans de par chez vous pourraient proposer, si vous les écoutiez : « Y fô sortir de ce bidule d’Union-truc qu’on comprend rien. Y faut utiliser l’article 50 de la constitution comme y dit Asselineau ».
      Remarquez que cela n’enléverai rien au principe du RdB, mais solutionnerait problème de l’Euro.
      Ecoutons les vieux!

  • Paul D

    Apr 24, 2014

    Reply

    irenka, avez-vous entendu parler du revenu de base avant d’arriver sur cette page ? :)

    De nombreux économistes hétérodoxes partagent l’idée qu’il faut sortir de la monnaie unique (en général en passant par une monnaie commune), je vous invite à écouter Frédéric Lordon par exemple récemment sur France Inter.

    En revanche, le revenu de base n’a aucunement besoin de cet euro-franc pour être mis en place. Néanmoins, celui-ci pourrait faciliter les choses.

    Nouvelle Donne n’est pas le seul parti à soutenir le Revenu de base, il y a également EELV, et de plus en plus officiellement le Parti Pirate ;)

    • julien dourgnon

      Apr 25, 2014

      Reply

      A paul D,

      Oui absolument et si les modalités changent le principe et l’objectif je crois sont les mêmes.

  • Olivier

    Apr 24, 2014

    Reply

    A Irenka : L’euro-franc ne serait pas le franc mais une monnaie « locale » qui serait à parité de l’euro, cad 1 euro-franc = 1 euro.
    C’est donc bien 150 euro qui vont à chaque citoyen de plus de 20 ans.

  • Vincent

    Apr 25, 2014

    Reply

    je trouve le principe bien en soi , ce qui me dérange c’est de garder le RSA ainsi que les autres mesures conditionnées.la suppression et le remplacement de ses mesures conditionnées par un rdb permettent la suppression de la bureaucratie par la simplification de la distribution ainsi qu’une simplification fiscale. le revenu de base inconditionnel ,un outil de transparence et justice sociale qui permet tout ça . quelque chose qui vient se surajouter aux prestations existantes conditionnées . on est pas encore dans un système émancipateur. à moins que ça soit une transition, ça ne me parait pas être abouti comme projet .ils doivent travailler encore.

  • dalipas

    Apr 25, 2014

    Reply

    150€ ou €F ou brousoufs c’est pas un « REVENU » de base c’est à peine une « AUMONE » de base et encore !…..

  • fanny d (@fynna33)

    Apr 25, 2014

    Reply

    Ce serait comme expliqué ci dessus une monnaie a parité de l euro , un euro franc qui dans ce programme permettra de financer le revenu de base.
    Quand a la création monnétaire elle est un pouvoir souverain que la France peut de réapproprier .
    Cela résoudrait le probléme d asséchement de la monnaie et d horizon déflationiste en remettant de la liquidité dans le systeme.
    Quana au revenu de base il est plus que souhaitable indispensable…avec la robotisation , l arrivée des machines intelligentes le travail va encore se rarefier et c est tant mieux!!!
    Mais nous ne pouvons pas pour autant exclure une part de plus en plus croissante de la population.
    le revenu de base en décorrélant en partie revenu et travail on résoudrait une bonne partie du probléme.

  • Lionel

    Apr 25, 2014

    Reply

    Ok, on fait tourner la planche à billet pour produire des coupures de Monopoly.
    Mais comment on créé la richesse en face de chaque euro-franc ?

    Malgré ce que dit l’article, l’euro-france devra être convertible, car pourquoi un commerçant accepterait-il des euro-francs s’il ne peut pas les convertir en euros et payer ses salaires, charges, locaux, fournisseurs en euros ?
    Donc imprimer de l’euro-franc convertible reviendra à diluer l’euro à coup de planche à billets, et donc voler les épargnants.

    Le revenu de base est un vol de tous les épargnants par la planche à billets.
    Si personne ne lève son cul pour créer une richesse, on peut toujours imprimer des billets, le pays n’est pas plus riche, les allocataires du revenu de base ne seront pas plus riches.

    Ce n’est pas l’imprimante qui créé la richesse, mais le travail et les échanges commerciaux des hommes.

    • Colas

      Apr 27, 2014

      Reply

      Justement, cette monnaie a pour but de faciliter les échanges commerciaux, puisque justement elle sera acceptable pour tous les échanges commerciaux… sauf l’épargne… qui est en fait la rente ou la spéculation, antithèse du travail et du commerce.

      Lisez et comprenez avant d’écrire.

  • Aurel

    Apr 25, 2014

    Reply

    De la démagogie pour faire plaisir à des eurosceptiques qui votent pas quand d’autres sont tentés par le vote fn ou autre parti d’extrême droite. Mettre un revenu de base en proposant une nouvelle monnaie nationale c’est en effet de l’enfumage. Le revenu de base pour la ND passe en arrière-plan. Et puis cinq cinquante euro-francs qui substitut au Rsa et aux allocations chômage, ça n’est pas forcément ma conception du revenu de base qui serait plutôt la suppression de toutes les allocations en une seule qui varierait entre 800 et 1000 euros dès l’âge adulte et 200 euros pour les enfants.

  • barthélémy

    Apr 25, 2014

    Reply

    interessant. on a enfin une proposition qui se dégage de l’euro, un bon point !
    il reste un financement ethique a trouver (on en est loin) ;
    une implication citoyenne juste (l’inconditionalité je l’aime pour l acces a l air et a la nature, mise au service d un droit culturel, elle conforte les caprices) ;
    une utilisation restreinte ethique (qu on puisse pas non plus acheter de l alcool, des armes, des produits electroniques, etc)

  • Polsinelli

    Apr 26, 2014

    Reply

    C’est du grand n’importe quoi ! Le revenu de base est, à l’origine, supposé remplacer les différentes allocations (allocations familiales, chômage, etc) et donc de simplifier le système. Donner généreusement l’équivalent de 150€, via une nouvelle monnaie dont on ne peut même pas garantir la parité avec une quelconque autre monnaie, et qui plus est, à partir de 20 ans, est une opération de dévoyement qui risque juste de décribiliser cette nouvelle forme de société qui est sensée naitre via le revenu inconditionnel de base. Pour qui roulez-vous ?

  • Jean-Marc

    Apr 26, 2014

    Reply

    « Le revenu de base en décorrélant en partie revenu et travail on résoudrait une bonne partie du probléme. »

    C’est justement ce que l’on devrait combattre, cette décorrélation. Le revenu de base c’est juste donner un peu a ceux qui n’ont rien pour qu’il puisse continuer à consommer et remplir les poches de ceux qui en ont déja mille fois trop, mais changer ce rapport on ne s’y attaque pas.
    Le travail que l’on a connu ne reviendra plus, mais ce n’est pas une raison pour ne pas imaginer valoriser d’autre besoin ou services, quand l’esprit se trouve vide il ne peut pas engendrer de volonté, d’action, de désir et de travail, donc d’échange. Je ne crois pas que ce soit des mesures sociales dont nous avons besoin mais des mesures culturelles.

  • galois

    Apr 26, 2014

    Reply

    Ce n’est pas si bête !

    cf. la « leçon d’économie de J.Attali, qui a repris une historiette connue…

  • Colas

    Apr 27, 2014

    Reply

    Notez que, que comme les autres propositions de Nouvelle Donne, c’est une proposition réaliste car ayant déjà fait ses preuves. Un exemple de telle « monnaie » sont les différents « chèques vacances », « tickets restaurants », etc, qui sont des monnaies avec un cours fixe, utilisable seulement pour des échanges commerciaux mais pas pour des placements financiers, et pour lesquels l’état crée en fait de la monnaie (sous forme d’exemption de charges)

    Voir sur wikipedia l’exemple des tickets restaurants

  • Dufour Sylvaine

    Apr 29, 2014

    Reply

    Je suis étonnée de constater qu’à chaque fois qu’apparaissent des idées qui ne sont pas si nouvelles que cela d’ailleurs car les MLC existent depuis longtemps Argentine, Allemagne, Italie, Suisse, Espagne, France (allez voir l’EUSKO au pays basque) ……et apparaissent souvent en cas de crise pour faire tourner les économies locales ou nationales en difficulté.Elles permettent de donner de l’oxygène quand les gens sont étouffés .Elles sont une solution et pas « LA » solution …pourquoi y a-t’il tellement de peurs, de résistance à tout ce qui peut être nouveau …pourrait-on enfin apprendre à utiliser le « et » au lieu de toujours penser à vouloir imposer le « ou » Rien n’est figé ,tout est expérience ..pourquoi toujours se méfier ou rejeter ce qui est différent …
    Quand à la valeur richesse correspondante de l’euro-franc pour répondre à Lionel et son Monopoly ..je souhaiterais vraiment que l’on m’explique où se trouve la valeur richesse correspondante aux euros qui nous servent de monnaie tous les jours et qui n’ont plus depuis 1973 je crois de valeur or correspondante ????
    Je souhaite vraiment aussi voir s’ouvrir les consciences enfin ..il faut trouver des solutions, des changements alors allons-y ….à moins qu’on ne préfère rester ,en râlant bien sur mais sans rien faire dans cet état qui ne convient plus à beaucoup d’humains …retrouvons nos dignités et nos droits d’humains ,récupérons en même temps nos devoirs et surtout bougeons et créons,échangeons ce sont nos véritables richesses…
    Ce ne sont que mes points de vue mais j’ai envie de les partager
    Sylvaine

  • Lola

    Apr 30, 2014

    Reply

    Je trouve cela très décevant. Certes, comparé aux propositions d’autres partis Nouvelle Donne semble innover par cette timide proposition. Mais qu’on ne parle pas de revenu de base dans ce cas, car il s’agit d’un pourboire, d’une aide, de loin pas un revenu comme la proposition européenne. Je m’attendais à ce que Nouvelle Donne se démarque et soutienne vraiment le revenu de base dans son ensemble. Très très décevant….

  • Lougasc

    May 01, 2014

    Reply

    Le revenu universel devrait être au moins de 419€, à 150€ il y a encore arnaque, même Mme Boutin propose plus (330€ http://www.udg.fr/boutin.php).
    Mais la peur de l’oligarchie… Sans celle-ci le revenu universel pourrait être de 1500€…Et quand ceux qui auront bien rient…https://www.youtube.com/watch?v=Ys3cjJlTcDE
    A vo’t bon coeur m’sieurs dames

  • Sindbad

    May 02, 2014

    Reply

    Il s’agit d’une deuxième monnaie, il nous faudra donc deux comptes bancaires l’un en €uro l’autre en €uro franc, avec les moyens actuels c’est réalisable. Cela permettra aux plus démunis d’avoir un capacité de dépenses augmentée de 150 € par personne ? Rendez vous compte ce que cela représente pour une famille de deux ou trois adultes ? Cela va doper la consommation immédiate, donc la production alimentaire agricole etc… Si j’ai bien compris, les Grandes surfaces et les commerçants, pourront échanger leurs €uros francs par des €uros légèrement dévalués (de la valeur de l’achat de l’€uro par l’état). Cela créée de la richesse immédiatement et en France.

  • Gboule35

    May 11, 2014

    Reply

    c’est effarant de survoler les commentaires, une bonne moitié n’a fait que survoler aussi l’article car on relis sans cesse des réactions sur la parité euro/euro-francs, infaisabilité du truc, etc.

    Sur ce site on ne devrait pas se réjouir qu’au moins l’idée soit proposée ce qui ouvre le débat constructif au lieu de rester dans je cite en vrac :

    – le revenu de base ça marchera pas
    – c’est pour créer une société d’assistés
    – de toute façon c’est de la démagogie

    etc, etc.

    je discutais hier avec un inconnu de la réforme en France, et bizarrement comme nous le constations on entend toujours les gens réclamer le changement mais quand on propose des choses c’est toujours infaisable pas possible et surtout ça touche toujours aux « privilèges » d’untel ou d’untel qui rendent caduques toutes réflexions collectives pour aller de l’avant.

    Revenons donc à l’essentiel :

    – dans un monde ou l’argent est aussi vital pour exister que l’air ou l’eau, concevez vous que donnez une somme d’argent sans contrepartie est aussi logique que laisser les gens respirer et boire ?

    – partant de ce principe (en tant que droit) reste à le financer, et comme l’explique de nombreux économistes loin d’être abrutis une des hypothèses est de passer par la création monétaire (droit souverain de chaque état)

    donc la proposition de nouvelle donne n’est pas si stupide et l’article ne fait qu’un résumé de l’idée, bien entendu ça ouvre la réflexion sur : le montant, le remplacement ou non de certaines allocations conditionnelles inéquitables (familiales par exemple), etc.

    bref tout ça pour dire, laisser ouverte vos méninges au lieu de tout rejeter en bloc.

    • Carlos

      May 15, 2014

      Reply

      Vous avez raison, beaucoup des commentaires laissent penser qu’il y a des gens qui ne lisent pas vraiment l’article… Peut-être par manque d’intérêt… Et donc je me questionne sur « l’effort » fourni pour écrire le commentaire… Bref, c’est vrai que clairement, Nouvelle Donne aborde le revenu universel de base par la « tranche » economique: comment faire pour réintroduire des liquidités dans l’économie française et lutter contre la déflation? Pour se faire, le parti avance le couple :
      – eurofranc, en evoquant comme modèle le « ticket restaurant » et les monnaies « complémentaires » existantes.
      – revenu de base « inconditionnel » (ou à peu près).
      Il ne s’agit donc pas d’une proposition qui a vocation à mieux répartir la « richesse » mais à « booster » la consommation… Le montant mentionné (150 eurofrancs) vient renforcer l’idée qu’il n’y a pas eu de réflexion sur ce à quoi doit répondre une revenu de « base » (je vous renvoie vers le « seuil » de pauvreté actuel).
      Mais, bons nombres de commentaires soulève les « lacunes » de la mesure:
      – c’est une monnaie crée « ex-nihilo », qui ne dispose pas de fond de réserve en euros (contrairement au tickets-restaurants qui eux sont préfinancés, ou aux monnaies « complémentaires » citées en exemple), il faudra donc creuser la dette (publique et privée) pour « convertir » (car si richesse est bien créee, il faudra pouvoir en utiliser les fruits pour payer ses emprunts ou ses fournisseurs « étrangers », etc…) les eurofrancs en euros! Sachant que la mesure est présentée comme « temporaire », il faudra passer par là…
      – c’est une monnaie qui ne se veut pas éthique (en tous cas pour l’instant)… Les seules restrictions concerne l’utilisation pour le paiment de biens immobiliers et produits bancaires. Compte tenue de sa « parité » à l’euro, Il est fort probable qu’un produit importé moins cher en euros, restera moins cher en eurofrancs… En l’occurrence, cette monnaie ne participe pas à modifier les us de consommation ou process de fabrication… L’economie française ne « bénéficiera » que de manière « aléatoire » de la création de cette monnaie.
      – l’injection de cette monnaie va générer, dans les zones « pauvres », un déséquilibre dans les comptes des entreprises locales en faveur de l’eurofranc…et compte tenu du fait que celles-ci devront convertir leurs eurofrancs en euros au prix d’une dette publique répercutée sur elles (le tresor emprunte pour « racheter » des euros mais fait supporter le coût de l’emprunt aux entreprises « reconvertrice »), ne serait-ce que pour payer les salaires ou la TVA… Il y a donc fort à parier que les pauvres voient donc #a) les entreprises déserter leurs lieux de vie #b) les prix dans les commerces locaux « augmenter » inexorablement… On pourra donc voir le coût de la vie augmenter pour les plus pauvres (inflation localisée) alors que toute la société subie une contraction de l’activité de l’économique (déflation).
      – une mesure qui se veut « temporaire » comme l’eurofranc, bridant de fait la distribution de liquidités aux « ménages », est-elle compatible avec l’idée de revenu de base « inconditionnel »?
      Bref… Mais tous ces obstacles peuvent être « contournés » en délaissant la proposition sur l’eurofranc, monnaie nationale « supplémentaire » pseudo-gratuite, au profit du recours généralisé (sur tout le territoire) à la monnaie « complémentaire » « subventionnée »!
      Nouvelle Donne, malgré tout, semble avoir bien compris que le revenu de base inconditionnel est un objectif à atteindre. En témoigne sa proposition phare: « le partage du temps de travail »! Il s’agit d’un « bouleversement » dans les mentalités car aujourd’hui, l’idéologie majoritaire prône le « travailler + pour gagner + »… Il s’agit donc pour Nouvelle Donne de promouvoir dans un 1er temps « le partage » du temps de travail… Pour mieux defendre « le partage » équitable des richesses crées… Il y a donc bien un intérêt à soutenir Nouvelle Donne dans sa démarche… Tout en lui demandant de revoir sa copie!

  • fanny d (@fynna33)

    May 15, 2014

    Reply

    Mais non il ne sa git pas d une arnaque
    La somme est inférieure au revenu de base ideal car contrairement a lui elle ne se substitue pas aux autre allocations mais vient en plus, c est juste une façon d amorcer le truc ;
    Je pense que l essentiel est :
    de creer un circulation d argent dans l économie et d améliorer le quotidien des beaucoup de monde et cela l euro franc peut le faire rapidement.
    Pour établir un vrai revenu de base ( mais parle t on d un revenu de base d un salaire a vie ? il y a beaucoup de versions de c e projet) il reste encore beaucoup de chemin a faire , et en attendant l euro franc peut être une solution

  • Thierry Curty

    May 15, 2014

    Reply

    C’est d’une absurdité consternante. Ce n’est techniquement tout simplement pas possible. Peu importe le nom qu’on donne à une monnaie, elle est toujours l’Euro, qui a cours légal.

    Toutes les monnaies complémentaires en circulation ayant pour but de se substituer à l’Euro sont des Euros. En réalité, le nom « Euro » n’est qu’un petit nom pour désigner notre unité monétaire. Si la banque centrale émettait de la monnaie, peu importe le nom qu’elle lui donne, elle sera ajoutée à la masse monétaire puisque, comme dit dans l’article, il s’agit de création monétaire. Si un territoire décide de créer sa propre monnaie, « le Bidule » ou le « Maupapa », peu importe, ce n’est pas de la création monétaire, c’est juste de la substitution. Cette monnaie ne permet pas d’acheter en plus des Euros, mais à la place des Euros. Le commerçant qui aura vendu en Maupapa paiera ses impôts en Euros.

    Une consternante fumisterie qui risque de décrédibiliser les porteurs de la théorie du revenu du base qui est une autre redistribution de la richesse et non pas une pseudo création artificielle de richesse.

    En lisant l’article, j’avais l’impression de lire une connerie de quelqu’un qui n’y comprend rien sur Facebook comme on peut en voir à tours de bras.

    …Pffff….

  • Freeya

    May 17, 2014

    Reply

    Pourquoi pas aussi étendre la création monétaire sans endettement mais en € pour payer les retraites, les congés parentaux, les indemnités de maladie et handicap de la SECU, les bourses étudiantes, le sarcophage de Tchernobyl et Fukushima, voire la transition énergétique, les fonctionnaires,… ?

  • plop

    May 19, 2014

    Reply

    C’est bien de démonter cette proposition, de dire que c’est pas possible, que la « nouvelle donne » c’est des idiots qui n’y connaissent rien… mais sans argument, votre avis est aussi inepte. Personnellement, j’aimerai que ce soit possible, mais je n’en sais rien. Objectivement votre ping-pong ne donne aucune information sur la faisabilité (légalité) ou non de la chose.
    Un débat sans infos fiables et détaillées ne donne jamais de solution aux problèmes.
    Ce que je vois dans les commentaires c’est un condensé de politique, ou quand un avis est donné son contraire s’exprime par systématisme.

  • John Doe

    May 25, 2014

    Reply

    Intéressant ! Pourquoi ne pas combiner ce principe avec le déploiement d’une monnaie cryptographique européenne adossée à l’euro, et franchir du même coup une étape dans la modernité ? (euro-franc => eurocoin)

  • euro-franc sceptique

    May 25, 2014

    Reply

    L’euro-franc !!!
    Belle usine à gaz pour toutes les TPE qui vont devoir tout changer : logiciel comptable, systèmes d’encaissement (physique ou en ligne), … Et tout cela pour juste quelques années !
    Là, on a tout de suite la confirmation que Larrouturou ne connaît pas le monde des TPE. Il planne complètement !

  • Jean

    May 27, 2014

    Reply

    Bonjour,

    RETRAITES D’ABORD !

    Partout on ajoute la misère matérielle au naufrage de la vieillesse.
    On ne se tromperait pas en pensant d’abord aux vieux, et l’idée du revenu de base serait géniale si des retraites correctes existaient déjà pour tous dans le monde.

    RETRAITES D’ABORD pour une plus grande sérénité dès la jeunesse et tout au long de la vie.

    RETRAITES D’ABORD pour une plus grande santé physique et mentale, pour une plus grande longévité des humains, avec en prime l’accroissement général de leur capital de réflexion et de lucidité.

    RETRAITES D’ABORD car toutes les formes de rapacité financière et de délinquance ont beaucoup à voir avec la peur de l’avenir.

    RETRAITES D’ABORD car les milliards d’humains qui en sont exclus connaissent déjà l’existence de cette fabuleuse avancée humaine au travers de leurs militaires, de leurs policiers, de leurs fonctionnaires, des vieux touristes étrangers…

    Il s’agirait donc d’un rattrapage, de la correction d’une injustice, d’une généralisation de ce qui existe déjà pour des privilégiés, de ce qui est déjà connu, comme chez nous après la seconde guerre mondiale lors de l’extension massive des retraites vieillesse.

    Pas besoin donc de tout expliquer, de partir de zéro, comme pour le revenu de base.
    Si on commençait par le plus simple à faire comprendre ?
    Les bonnes revendications, les bonnes idées pullulent, se marchent sur les pieds et se font bêtement concurrence.
    La bonne question qu’on devrait se poser d’abord est stratégique : par quoi on commence, par où on attaque !

    MAIS SURTOUT, par-dessus tout, RETRAITES D’ABORD pour leur effet anti surpopulation mondiale, une vertu que ne saurait avoir aucun revenu étendu à tous les âges.

    Dans l’état actuel des conditionnements et des mentalités, enrichir autrement que par des retraites les pauvres revient hélas à les multiplier, et la planète n’en peut plus.

    Les patrons du monde ont surtout jusqu’à présent inventé les guerres, la misère et autres semblables joyeusetés pour limiter les populations, de préférence chez les autres, bien sûr.

    L’histoire est depuis toujours une guerre ses ventres, et cette guerre a fait son temps.

    Les enfants et le ventre des femmes servent depuis toujours de bâtons de vieillesse et de caisses de retraites.
    Il conviendrait donc de commencer, d’abord et partout dans le monde – surtout partout dans le monde car nous ne sommes pas les plus mal lotis en Europe – par le développement, par la généralisation universelle des retraites.

    Les retraites sont par ailleurs la chose la plus détestée du Veau d’Or et de ses nombreux serviteurs, et le combat pour elles serait, si on voulait bien le comprendre, si on voulait bien y réfléchir, le meilleur terrain d’affrontement, celui qui pourrait mobiliser le plus de gens sur terre, l’arme imparable contre tous ceux dont nous savons bien qu’ils feront toujours passer leurs intérêts avant ceux du genre humain et de la planète.

    Si on commençait, mes amis, par la revendication d’une journée mondiale des retraites…

    Jean

  • GRRR

    Jun 07, 2014

    Reply

    Bien avant que cela devienne à la mode, Jacques DUBOIN parlait dans le cadre de l’économie distributive, d’un revenu garanti à vie. Voir là: http://www.economiedistributive.fr
    C’est tout le système économique qu’il faut changer

    P.S.Sur la photo ne voit-on pas le blacklisteur de http://www.les-crises.fr ?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié Les champs obligatoire sont marqué de *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Signez la pétition Avaaz

Déjà signatures

Et vous, qu'attendez-vous ?

Je signe en ligne !

Abonnez vous à notre lettre d’information

* indicates required