Lettre ouverte aux candidats aux élections européennes : quelle est votre position sur le revenu de base?

eu_parliament

À l’occasion de la Journée de l’Europe célébrée le 9 mai, le réseau européen pour le revenu de base a publié une lettre ouverte invitant tous les candidats aux élections européennes à se positionner sur le sujet du revenu de base. Tous les sympathisants du revenu de base sont invités à porter cette lettre à la connaissance des candidats et à nous transmettre leurs réponses.

Étant donné l’engagement de l’Union Européenne pour réduire la pauvreté de 20 millions d’ici 2020, la plupart des gens veulent savoir : que ferez-vous pour atteindre ce résultat pour les peuples de l’Union européenne ? Saviez-vous que d’après les données disponibles les plus récentes, environ un quart de la population de l’UE, soit environ 120 millions de personnes, risque la pauvreté ? Plus encore, étant donné le caractère prolongé de la crise économique depuis 2008 et l’automatisation croissante de la production qui élimine constamment de nombreux emplois, il y a des raisons de croire que la situation va davantage empirer dans le futur si rien ne change.

Le Réseau européen pour le revenu de base, qui représente les réseaux et les organisations du revenu de base dans 25 pays de l’UE, ainsi que le Basic Income Earth Network (Réseau Mondial du revenu de base), avec des membres répartis sur toute la surface du globe, souhaite souligner la menace actuelle que fait peser l’inégalité de l’accès au revenu sur l’Europe sociale et démocratique et sur la paix. Dès lors, nous attendons de nos représentants nouvellement élus qu’ils soutiennent ces stratégies qui promeuvent la cohésion sociale et peuvent assurer un développement durable et solidaire en Europe. Nos représentants devraient voir la crise comme un appel à l’éveil.

Le Revenu de Base Inconditionnel (RBI) est une somme d’argent versée de façon régulière à chaque individu, de façon inconditionnelle et universelle, dont le montant est suffisamment élevé pour garantir une existence matérielle et une participation à la vie sociale. Il diffère des revenus minimums garantis ou des systèmes d’aides par allocations conditionnelles, comme le RSA en France, du fait qu’il élimine la bureaucratie et le coût de cette dernière ainsi que la stigmatisation des contrôles de revenus. Le RBI élimine également la désincitation à l’emploi que provoque le taux élevé de l’impôt implicite (65-95%) généré par la perte de telles aides.

Des études pilotes, menées un peu partout dans le monde, ont prouvé que le RBI est un outil de réduction de la pauvreté et des inégalités beaucoup plus efficace que les modèles traditionnels de protection sociale et de subventions, et qui présente de surcroît de nombreux effets positifs sur les économies locales, la santé, la cohésion sociale, la sécurité publique et l’éducation. Un Revenu de Base Inconditionnel appliqué à travers toute l’Europe pourrait également réduire les tensions créées par l’immigration intra-communautaire causée par le manque d’opportunités économiques. Cette proposition peut sembler radicale, mais l’attitude affairiste habituelle n’est pas tenable et met en danger l’Europe elle-même.

Nous attendons de nos représentants et de la Commission européenne qu’ils franchissent de nouvelles étapes sérieuses et concrètes par rapport à la résolution du Parlement européen 2010/2039(INI), du 20 octobre 2010, sur le rôle du revenu de base pour combattre la pauvreté et promouvoir une société solidaire en Europe.

Étant donné que le taux de chômage continuera d’augmenter graduellement à mesure des développements technologiques alors même que la productivité augmente, les systèmes ordinaires de revenu minimum garanti sont de moins en moins efficaces et contribuent à augmenter les inégalités et l’exclusion sociale – tout cela mène à la conclusion qu’il faut un changement culturel pour appréhender ces problématiques. Si vous êtes élu, soulèverez-vous le débat sur le revenu de base inconditionnel devant le Parlement européen et vous prononcerez-vous en faveur de sa mise en œuvre au sein de l’Union Européenne ?

Le 9 mai célèbre le jour de l’Europe en raison de la Déclaration de Schuman du 9 mai 1950 par le Ministre des affaires étrangères français Robert Schuman. Ce dernier avait une vision forte d’une Europe paisible et prospère pour tous sans exception. Aujourd’hui, l’Europe est devenue paisible et prospère, mais pas pour tout le monde. Terminons le travail que Robert Schuman avait commencé. Qu’attendons-nous ?

Lettre signée par : Unconditional Basic Income Europe et Basic Income Earth Network


Sources sur la pauvreté en Europe et le revenu de base inconditionnel :

Mettre fin à la pauvreté est un choix politique ! – EAPN

Crédit photo: CC Parlement Européen

  • Share on Tumblr
La Rédaction

À propos de l'auteur : La Rédaction

L'équipe éditoriale de revenudebase.info

Articles Similaires

3 commentaires

  • D.A

    May 12, 2014

    Reply

    Bonjour,

    La liste SO Pirate (Parti Pirate Sud Ouest) s’exprime clairement sur la question en proposant une réflexion commune et une mesure complémentaire au programme commun européen.

    http://www.so-pirate.eu/blog/la-liste-so-pirate-introduit-le-revenu-de-base-dans-son-programme-europeen

    Cordialement,
    D.A

  • Reply

    Références :
    http://basicincome-europe.org/ubie/open-letter-candidates-european-parliament/#more-699
    et : http://basicincome2013.eu/
    et enfin : http://revenudebase.info/2014/05/12/lettre-ouverte-candidats-elections-europeennes/

    Votre Lettre ouverte :
    Si vous êtes élu, allez-vous soulever un débat sur ​​le revenu de base inconditionnel au Parlement européen et vous tiendrez-vous pour la mise en œuvre dans l’UE ?

    Bonsoir !
    Comme citoyen, j’ai déjà signé votre pétition pour la reconnaissance du Revenu de base en Europe il y a quelques années et maintenant comme candidat aux européennes en 3e position de la liste « Est décroissance 2014 » je vous confirme que je soutiendrai avec force et conviction votre démarche pour la reconnaissance du Revenu de base inconditionnel au Parlement européen pour le cas (très improbable il est vrai !) où je serai l’un des élu pour la circonscription Est en France.

    Recevez, chers militants mon soutien le plus total et mes salutations citoyennes courtoises.

    Pierre Sarramagnan-Souchier,
    En 3e position sur la liste « Est décroissance 2014 ».

  • Europe Ecologie

    May 19, 2014

    Reply

    Europe Ecologie
    100 rue La Fayette
    75010 Paris
    contact@europe-ecologie.eu
    01 45 23 23 35

    A l’attention de l’association pour le Revenu de Base

    Madame, Monsieur,

    L’ensemble des candidat-e-s d’Europe Ecologie pour les élections européennes vous remercient pour votre lettre ouverte et souhaitent vous faire part de leur position sur le revenu de base.

    Impulsé par le sénateur écologiste de Paris, Jean Desessard, Europe Écologie Les Verts a décidé, à une large majorité, de défendre officiellement ce droit fondamental à une existence digne lors de son congrès des 15 et 16 novembre 2013. EELV prend une position claire, et inscrit durablement la mise en place d’un revenu de base inconditionnel dans son programme politique.

    Dans le cadre des élections européennes, le mouvement Europe Écologie réaffirme clairement sa volonté de mise en place d’un revenu d’existence universel pour toute citoyenne et pour tout citoyen, inconditionnel, cumulable avec d’autres revenus, y compris salariés, d’un montant suffisant pour vivre décemment. Et puisqu’il est inconditionnel et cumulable avec tout autre revenu, on ne perd pas de ressources lorsque l’on reprend une activité rémunérée, et on a donc toujours intérêt à travailler. Le revenu de base fait écho à une société inclusive, qui n’exclut personne. Adopter le revenu de base, c’est acter le fait que le droit à une existence digne est un préalable indispensable à l’appartenance et la participation à la société. C’est une évolution culturelle, une nouvelle forme d’organisation collective et de solidarité qui permet à chacun de satisfaire ses besoins essentiels.

    Le revenu de base inconditionnel peut aider les individus à refuser des conditions de travail trop pénibles et peu valorisantes, tout en permettant à la société de prendre conscience de la dimension sociale du travail, c’est à dire son impact positif sur le lien social et la cohésion. Il peut ainsi permettre de s’adonner à des activités plus enrichissantes, parce que choisies. Dans le contexte actuel de chômage de masse, il pourrait faciliter une répartition plus équitable de l’emploi.

    Le revenu de base est donc désormais soutenu par les écologistes dans leurs fonctions locales, nationales ou même européennes. Europe Écologie a inscrit dans son programme pour les élections européennes la mise en place d’un revenu universel de base. Dans l’esprit de la Déclaration universelle des droits de l’homme, cette dotation mensuelle sera versée à tous les adultes et tous les enfants pour les aider à répondre à des besoins essentiels : se loger, manger, se soigner, s’habiller. Fixée au moins au niveau du seuil de pauvreté, elle répond à une urgence sociale et offre à toutes et tous de nouvelles possibilités.

    L’ensemble des député-e-s européen-ne-s et des candidat-e-s d’Europe Ecologie tiennent à apporter leur soutien aux acteurs de la société civile portant le projet d’un revenu de base à l’échelle européenne et tiennent à féliciter l’Initiative Citoyenne Européenne pour le revenu de base « Universal Basic Income » pour avoir réussi à lancer le débat au sein de l’Union européenne.

    En espérant vous avoir éclairé sur notre position sur le revenu de base, les député-e-s et candidat-e-s d’Europe Ecologie restent à votre disposition pour toute information supplémentaire ainsi que pour toute action commune afin de permettre la mise en place d’une Europe solidaire et novatrice.

    L’ensemble des candidat-e-s Europe Ecologie aux élections européennes :

    Clarisse Heusquin candidate dans le Massif Central – Centre
    Benoit Faucheux candidat dans le Massif Central – Centre
    José Bové député européen, candidat à la présidence de la Commission européenne et candidat dans le Sud-Ouest
    Catherine Grèze députée européenne et candidate dans le Sud-Ouest
    Karima Delli députée européenne et candidate dans le Nord-Ouest
    François Veillerette candidat dans le Nord-Ouest
    Michèle Rivasi députée européenne et candidate dans le Sud-Est
    Karim Zéribi député européen et candidat dans le Sud-Est
    Pascal Durand candidat en Ile-de-France
    Eva Joly députée européenne et candidate en Ile-de-France
    Mohamed Mechmache candidat en Ile-de-France
    Sandrine Bélier députée européenne et candidate dans l’Est
    Antoine Waechter candidat dans l’Est
    Yannick Jadot député européen et candidat dans l’Ouest
    Nicole Kiil-Nielsen députée européenne et candidate dans l’Ouest
    Yvette Duchemann candidate en Outre-Mer
    José Gaillou candidat en Outre-Mer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié Les champs obligatoire sont marqué de *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Restez informé de l'actualité du revenu de base !
Notre newsletter est envoyée environ une fois par mois. Elle vous permet de ne manquer aucune information importante sur l'actualité du revenu de base, du Mouvement Français pour un Revenu de Base et des événements organisés près de chez vous.