Du 24 au 26 mars s’est tenue l’assemblée générale du réseau européen pour le revenu de base, Unconditional Basic Income Europe (UBIE), à Londres. Comme chaque année, le Mouvement français pour un revenu de base (MFRB) y a participé et en rapporte les principales discussions.

Vendredi 24 mars, neuf pays étaient invités à rapporter leurs dernières actualités. Au rendez-vous : le Portugal, l’Espagne, les Pays-Bas, l’Autriche, l’Allemagne, le Royaume-Uni, la Suède et bien sûr la France.

Samedi une riche discussion s’est déroulée en présence de trois syndicalistes britanniques, GMB, Unite et Unison. Ce fut un moment riche et inspirant pour le MFRB. En effet, le revenu de base est sérieusement discuté dans plusieurs syndicats anglais, lesquels sont par ailleurs beaucoup plus favorables à l’idée que partout ailleurs en Europe. Dans ce pays, il est intéressant de noter que le taux d’adhésion aux syndicats est de 25,8% contre 7,7% en France (selon l’OCDE, 2013).

Deux plénières ont été consacrées à la présentation de méthodes utilisées pour structurer et faire évoluer nos organisations militantes.

Une nouvelle équipe pour coordonner le réseau européen

Comme chaque année, une élection sans candidat a permis l’élection du nouveau « board » d’UBIE (conseil d’administration). Pour faire place à la relève et agrandir la base militante active du mouvement européen, deux anciennes membres (Barbara Jacobson et Nicole Teke) n’ont pas souhaité renouveler leur mandat.

« C’est super de voir de nouvelles têtes ! Il est temps pour moi de me concentrer sur des projets plus spécifiques au sein de UBIE et de Basic Income UK. Cela a été un véritable honneur. J’ai hâte de travailler avec le nouveau board et je leur souhaite le meilleur » a précisé Barbara Jacobson, ancienne présidente d’UBIE.

Le nouveau conseil d’administration du réseau européen pour le revenu de base

Le nouveau board est une belle équipe composée de trois femmes et deux hommes, tous de pays différents : de droite à gauche, Daniel (Hongrie), Lena (Suède), Anja (Norvège), Ulrich (Allemagne) et Aurélie (notre représentante française !).

Le développement du revenu de base en Europe est une priorité !

Cette assemblée générale a laissé sentir l’entrée dans une nouvelle phase pour le revenu de base au niveau européen. C’est un moment important de structuration pour l’organisation. D’une part, car nous arrivons aux prémices de la formulation d’une stratégie plus structurée. D’autre part, UBIE a réaffirmé ses objectifs en termes de lobbying, qui sont par ailleurs déjà déployés à Bruxelles. Nous avons constaté que deux besoins sont partagés de tous : celui de rechercher des financements européens pour développer les expérimentations et celui de faire davantage de recherches sur l’eurodividende.

La France était bien représentée à l’assemblée générale d’UBIE !

Huit membres du MFRB étaient présents à cette assemblée générale : Nicole, Alexandre, Elena, Giacomo, Nicolas, Stanislas, Télémaque et Aurélie. La présence française a permis de partager l’expérience du MFRB concernant les avancées en termes d’expérimentation sur le territoire (la France sera certainement le prochain pays à lancer un projet-pilote de revenu de base, en Nouvelle Aquitaine ou dans les Hauts-de-France, ou encore dans d’autres collectivités dans lesquelles nos groupes locaux sont force de proposition) et de lobbying national. Le revenu de base agricole a aussi été évoqué comme étape d’instauration possible à l’échelle européenne.

La discussion sur les syndicats nous a amenés à envisager l‘organisation d’une journée de travail entre le MFRB et les syndicats français, ainsi qu’à contacter un réseau européen de syndicats. Le prochain grand rendez-vous international autour du revenu de base se tiendra à Lisbonne au mois de septembre pour le 17ème congrès du BIEN, réseau mondial du revenu de base.

Pour suivre cette nouvelle aventure, abonnez-vous à la newsletter de UBIE ou soutenez leurs actions !